11192017Headline:
instagram takipci hilesi hakkari escort antalya escort

Cigarette : les images chocs sur les paquets trop discrètes – Figaro Santé

Introduites en 2011 en France, les photos chocs qui ornent les paquets de cigarettes avaient à l’époque fait grand bruit. Ces images imprimées au dos des paquets illustrent les méfaits du tabac pour la santé, accompagnées, côté ouverture, de messages d’alerte tels que «Fumer tue». Mais, à en croire une étude britannique qui a évalué l’impact de ces visuels sur des adolescents, cette mesure resterait encore trop timide pour atteindre le degré d’efficacité espéré.

Des chercheurs britanniques ont interrogé 1400 adolescents sur leur perception des messages d’alerte sur les paquets de cigarettes, une première fois en 2008 lorsque les photos chocs ont été rendues obligatoires outre-Manche, puis trois ans plus tard.

Les questions posées aux jeunes âgés de 11 à 16 ans ont révélé que moins de 10 % d’entre eux se souvenaient des photos placées à l’arrière du paquet, à l’exception des photos les plus effrayantes montrant des poumons malades (33 %) ou une tumeur du cou (16 %). Concernant les messages écrits au dos, moins de 1 % des jeunes étaient capables de les restituer s’ils n’étaient pas accompagnés de photos.

«Les résultats publiés dansTobacco Controlsont très intéressants et confirment ce que nous disons de longue date: si la photo est cantonnée au dos du paquet, les fumeurs s’en protègent en la masquant et l’oublient, explique le Pr Yves Martinet, président du Comité national contre le tabagisme. En revanche, c’est plus efficace sur les non-fumeurs qui hésitent et sur les ex-fumeurs qui se sentent encore fragiles.» De fait, les jeunes non fumeurs étaient bien plus nombreux à estimer que ces visuels les dégoûtaient du tabac (plus de 80 %) que les ados fumant au moins une cigarette par semaine (14 %).

Les adolescents sont un public décisif pour les industriels du tabac: leur cerveau étant encore en développement, la dépendance, chez eux, est forte et s’installe vite. Imposer des visuels dissuasifs couvrant au moins 75 % d’une face, à l’avant et à l’arrière du paquet, est l’une des propositions du projet de directive européenne sur la lutte contre le tabac qui devait être débattu mardi au Parlement européen mais dont l’étude a été repoussée à la session d’octobre à la demande du Parti populaire européen.

LIRE AUSSI: 

La e-cigarette plus efficace que le patch? 

Une règlementation pour la e-cigarette? 

Les effets controversés de la cigarette électronique 

Les cigarettes électroniques potentiellement cancérogènes 


Santé – Google Actualités

What Next?

Related Articles

Leave a Reply

Submit Comment

*

code

trapez sac fiyatlari kacak bahis