07282017Headline:
antalya escort

Collet prolonge jusqu’à Rio – Le Figaro

Après avoir mené l’équipe de France à la victoire la plus importante de son histoire, Vincent Collet a été confirmé dans ses fonctions jusqu’aux Jeux olympiques de Rio 2016.

Non, France-Lituanie ne sera pas le dernier match de Vincent Collet à la tête de l’équipe de France. En poste depuis 2009, le sélectionneur national a en effet été confirmé dans ses fonctions ce lundi, alors que son bail arrivait à son terme. «La collaboration avec Vincent nous a permis de progresser ces dernières années et d’obtenir des résultats sans précédent. Je souhaite que Vincent mène l’équipe jusqu’aux JO de Rio. Son état d’esprit, son implication à mes côtés au sein de la DTN et la qualité des résultats obtenus sont autant de facteurs qui font que le choix de poursuivre avec Vincent Collet était une évidence pour moi», a commenté le Directeur technique national Patrick Beesley.

Plébiscité par les joueurs
Dès dimanche soir, Tony Parker avait publiquement demandé à ce qu’il reste en place, quelques minutes après la victoire de la France en finale de l’EuroBasket, à Ljubljana (80-66). Nicolas Batum, lancé dans le grand bain par Vincent Collet au Mans, dit de lui qu’il est ni plus ni moins que «le meilleur coach français actuel, l’un des meilleurs de toute l’histoire du basket hexagonal». Joffrey Lauvergne, qui le découvrait durant la campagne qui vient de s’achever, loue quant à lui «l’amour du basket» de Coach Collet, qu’il décrit comme «un vrai passionné, qui comprend très bien le basket».

 

Le player en lecture direct à utiliser par défaut dans les objets VIDEO et INFOGRAPHIE.

Leçon de coaching gagnant contre l’Espagne
A la Fédération française de basket-ball (FFBB), on ne semblait pas non plus pressé de débarquer le coach de Strasbourg. Le tout alors que l’équipe de France a, sous sa direction, atteint les quarts de finale quatre fois en cinq campagnes (trois fois à l’Euro, une fois aux JO). Avec une médaille d’argent lors de l’Euro 2011, et bien sûr l’or ce dimanche, à Ljubljana. Il convient d’ailleurs de noter que Vincent Collet a autant brillé que ses joueurs durant la compétition. Dans tout le travail qu’il effectue en amont évidemment. Celui qu’on ne voit pas. Mais aussi en termes de coaching pur. Il a notamment réalisé une démonstration de tactique en demi-finales contre l’Espagne, avec par exemple le choix de passer en zone, une zone bien particulière, pour la première fois du tournoi…

Batum sous le charme
«Je le connais depuis longtemps, raconte son poulain, Nicolas Batum. On a connu de bons comme de mauvais moments. Mais je suis vraiment content pour lui aujourd’hui. Il a été un peu critiqué sur ses choix, mais il n’a jamais lâché. C’était l’homme de la situation. On ne peut que le respecter maintenant. Il a toujours su trouver les mots justes. Pousser les coups de gueule au bon moment, rassurer les gens au bon moment. On a eu un premier tour difficile, il a su nous recadrer. On a eu un deuxième tour difficile, et il a encore su nous recadrer. Techniquement, il a su varier les jeux, les systèmes, faire les bonnes rotations… Il a été parfait tout au long du tournoi. Il a évolué en tant que coach depuis que je le connais. Aujourd’hui, il est dans le top européen», résume le Normand. 

Et pourtant, Vincent Collet a longuement hésité. Pourquoi ? L’intéressé a avoué être «rincé» dimanche soir après la finale. Et ce alors qu’il doit reprendre sa blouse de coach de Strasbourg dès mardi, avec une saison à préparer et un premier match d’Euroligue dans moins d’un mois… «Nous nous sommes mis d’accord avec Vincent (Collet) pour poursuivre le travail réalisé ces dernières années et qui a permis à la France de décrocher son premier titre européen. Je souhaite remercier le président du club de Strasbourg avec lequel nous nous sommes également mis d’accord», explique le président de la FFBB Jean-Pierre Siutat. L’envie de continuer était réciproque. «Trois ans, c’est long quand on assume les deux fonctions. La réflexion porte là-dessus. Ce n’est en tout cas pas une question d’envie. D’ailleurs, j’adore cette équipe. Ce groupe est magnifique», confiait Vincent Collet à Ljubljana. Finalement, tout est bien qui continue bien. 

 Euro 2013 : les sentiers de la gloire :


Sport – Google Actualités

What Next?

Related Articles

Leave a Reply

Submit Comment

*

code

trapez sac fiyatlari kacak bahis