07212017Headline:
escort beyoglu

Corée du Sud: Vettel, la pole sans frémir – Sports.fr

Sebastian Vettel est bien l’incontestable n°1 du plateau. (Reuters)

Alors que la menace d’un typhon en Corée du Sud n’a pas perturbé la tenue des qualifications ce samedi, Sebastian Vettel (Red Bull) a facilement décroché la pole position à Yeongam en 1’37’’202, assuré de garder son meilleur temps avant la fin de son deuxième run en Q3. L’Allemand devance sur la grille la Mercedes de Lewis Hamilton et la Lotus de Romain Grosjean qui profite de la pénalité de dix places reçue par Mark Webber.

Sebastian Vettel a poursuivi sur sa lancée ce samedi en Corée du Sud. Au pays du Matin calme, le triple champion du monde en titre n’a pas eu besoin de s’affoler pour dominer la séance de qualifications, étant assuré de conserver le meilleur chrono avant la fin de son ultime tentative. Il y a quinze jours, sa pole position à Singapour avait été remarquée quand il avait réussi le pari risqué de rester dans le garage Red Bull en fin de Q3. Cette fois, l’Allemand est bien reparti en piste dans la dernière partie des qualifications, mais sans être contraint d’améliorer son temps référence de 1’37″202, aucun de ses adversaires n’étant parvenu à faire mieux.

Dominateur en qualifications pour la troisième fois de suite, Sebastian Vettel a signé ce samedi la 42e pole position de sa carrière, la sixième cette saison. Il devance ainsi d’une unité son premier rival dans l’exercice du tour lancé, Lewis Hamilton, avec qui il partagera la première ligne de la grille de départ dimanche. Démontrant la vélocité de la Mercedes au cours de la journée du vendredi, le champion du monde 2008 a échoué à plus de deux dixièmes de seconde du natif d’Heppenheim alors que son coéquipier Nico Rosberg a concédé plus d’une seconde et demie au poleman tout en devançant les Ferrari de Fernando Alonso et Felipe Massa.

Comme à Singapour, Romain Grosjean occupera le troisième emplacement sur la grille de Yeongam. Quatrième temps des qualifications derrière Mark Webber, le champion de GP2 2011 a finalement grimpé d’un rang sur la feuille des temps au bénéficie de la pénalité de dix places reçue par l’Australien dans la Marina Bay pour être monté sur le capot de la Ferrari de Fernando Alonso. Son coéquipier Kimi Räikkönen, toujours sujet à des maux de dos, devra s’élancer au milieu du peloton (9e) derrière les Sauber de Nico Hülkenberg et Esteban Gutierrez. Jean-Eric Vergne est également promis à une course difficile après son 16e chrono des qualifications, trois rangs derrière la Toro Rosso sœur de Daniel Ricciardo.


Sport – Google Actualités

What Next?

Related Articles

Leave a Reply

Submit Comment

*

code

trapez sac fiyatlari kacak bahis