11212017Headline:
instagram takipci hilesi hakkari escort antalya escort

Encore trop de préjugés sur la grippe – Le Parisien

La traditionnelle campagne commence vendredi et durera jusqu’au 31 janvier. ( (LP/Frédéric Dugit.) )

Attention, grippe en vue! A compter de demain, les températures vont chuter de 7 à 10 degrés. Un coup de froid qui coïncide avec le lancement, par l’assurance maladie, de la traditionnelle campagne de vaccination contre la grippe saisonnière. Elle s’étalera du 11 octobre au 31 janvier et sera particulièrement intense. D’une part parce que l’épidémie à venir s’annonce sévère, d’autre part parce que les Français, dont 25% seulement ont été vaccinés en 2012, se relâchent. Entre 2009 et 2012, le nombre de personnes à risque s’étant fait vacciner a chuté de 10 points, passant de 60 à 50%. Pour comprendre ce recul, la Caisse nationale d’assurance maladie (Cnam) a commandé un sondage à l’institut BVA*.

Bilan : les idées reçues ont la vie dure. En exclusivité, « Le Parisien » – « Aujourd’hui en » dévoile le détail de cette étude étonnante. Et vous, sauriez-vous répondre à ces questions?

La grippe peut tuer

VRAI. Selon l’étude de la Cnam, deux Français sur dix estiment que « la grippe c’est comme un rhume ». 10% ignorent même que c’est une maladie grave. Pourtant, l’Institut de veille sanitaire a recensé l’hiver dernier plus de 800 cas graves de grippe ayant nécessité une hospitalisation, dont 128 se sont soldés par un décès.

Quand on a déjà attrapé la grippe, on est protégé

VRAI ET FAUX. Si l’on est frappé par le même virus, en théorie on est immunisé mais souvent pour une durée limitée. Car les virus sont très nombreux et mutent en permanence; la probabilité de ne pas tomber à nouveau malade pour cette raison est donc quasi nulle.

J’ai été vacciné en 2012, pas besoin de recommencer

FAUX. 20% du panel sondé pensent encore qu’un vaccin ne doit pas être renouvelé. L’efficacité d’un vaccin antigrippal est d’environ huit mois. Les nouveaux vaccins sont disponibles chaque année en octobre. Parce que les virus de la grippe se modifient en permanence, le vaccin est réactualisé chaque année afin de prendre en compte les souches de l’hiver précédent et leurs probables évolutions. Il faut donc se vacciner chaque année.

On peut attraper la grippe, même vacciné

VRAI. De nouvelles souches grippales apparaissent chaque année, certaines n’ont pu être prises en compte à temps dans la conception du virus. On peut donc attraper la grippe, même vacciné. Mais le vacciné est protégé contre la majorité des souches.

Le vaccin antigrippal peut donner la grippe

FAUX. Pour un sondé sur deux, le vaccin peut transmettre la grippe. C’est bien sûr faux.

Le vaccin est dangereux pour la santé

FAUX. 80% du panel interrogé par BVA croit, à tort, que le vaccin contre la grippe peut être mal toléré. Il y a même 21% des sondés qui pensent qu’il est plus dangereux de se faire vacciner que d’avoir la grippe. Sauf que la grippe tue, pas le vaccin. S’il existe des effets indésirables liés à la vaccination, ces effets sont bénins (douleurs musculaires, fièvre), et disparaissent rapidement sans traitement. Moins de 10% des vaccinés y sont sensibles.

Les seniors ne sont pas les seules personnes à risque

VRAI. Neuf Français sur dix savent qu’il est vivement recommandé de se faire vacciner au-delà de 65 ans. Mais les deux tiers ignorent que les victimes de maladies chroniques (affection de longue durée, asthme, pneumopathie obstructive…) doivent aussi se faire vacciner. Une préconisation qui vaut aussi pour les femmes enceintes et les personnes en obésité sévère. Dix millions de Français sont « à risque ». Leur vaccination est prise en charge par l’assurance maladie.

L’homéopathie protège autant que le vaccin

FAUX. 34% des sondés placent l’homéopathie au même niveau d’efficacité que l’allopathie, c’est-à-dire la médecine « classique ». Pourtant, le vaccin reste le moyen actuel le plus sûr de se protéger — et de protéger les autres — contre la grippe et ses complications.

Les antibiotiques soignent facilement la grippe

FAUX. La grippe est une maladie causée par un virus et les antibiotiques sont tout à fait impuissants contre les virus. En revanche, d’éventuelles complications bactériennes (entre autres la pneumopathie et l’otite) peuvent justifier la prise d’antibiotiques.

La grippe coûte cher

VRAI.Huit Français sur dix ont conscience que la grippe coûte cher à la collectivité, mais ils évaluent souvent très mal la facture. Un sondé sur deux estime ainsi qu’elle oscille entre 10 et 30 M€ par an. En réalité, l’épidémie qui a eu cours durant l’hiver 2012 a coûté à l’assurance maladie 200 M€.

* Sondage réalisé par téléphone du 13 au 14 septembre auprès d’un échantillon représentatif de 975 personnes.


Santé – Google Actualités

What Next?

Related Articles

Leave a Reply

Submit Comment

*

code

trapez sac fiyatlari kacak bahis