01182018Headline:

Euro 2013, Tony Parker, Boris Diaw, Florent Pietrus : le clan des … – Eurosport.com FR

Tony Parker, la lumière

Son histoire avec les Bleus

C’est le vrai leader ! La superstar du groupe France. Sans lui, rien n’aurait été possible. La France n’aurait pas existé ces dernières années sur la scène internationale. Nicolas Batum parle de « Superman ». On n’est pas loin. Meilleur marqueur de l’Euro 2011 (22.1 pts), il termine MVP du tournoi en Slovénie. Voilà qui résume bien son impact immense sur le groupe Bleu avec qu’il a disputé huit tournois depuis 2001 (7 Euros et les Jeux 2012).

Son apport sur le terrain

C’est un finisseur hors-pair. Superstar en NBA, le meneur des Spurs a su le devenir également au fil des étés dans le basket européen. Avec ses pénétrations, TP a fait des ravages dans les défenses du Vieux Continent depuis plus de dix ans maintenant. Tel un serpent, il glisse sur les lattes et frappe quand il le veut. Ses moyennes de points à l’Euro en disent long : 8.7 en 2001, 18 en 2003, 11.9 en 2005, 20.1 en 2007, 17.8 en 2009, 22.1 en 2011 et 19 en 2013.

Son chef d’oeuvre

Difficile de départager tant il a enchaîné les étés rayonnants. Mais on hésite entre 2011 et 2013. En Lituanie lors de l’été 2011, TP a brillé de mille feux. Dans une compétition très relevée, il s’est démultiplié et a passé un cap dans sa gestion des temps forts et des temps faibles. Dans ses choix pour attaquer le cercle. Dans sa distribution du jeu. Mais cette année, il a aussi sorti quelques récitals mémorables, notamment en quarts de finale (27 pts) et face à l’Espagne en demie (32 pts). Donc voilà : deux chefs d’œuvres pour Parker.

Son avenir

Euro 2013, Tony Parker, Boris Diaw, Florent Pietrus : le clan des irréductibles - Basketball - Eurobasket

A 31 ans, TP n’a pas encore décidé de laisser de côté l’équipe de France. Après avoir atteint son Graal en décrochant enfin l’or, il pourrait cependant se reposer au Mondial 2014 comme l’a laissé entendre son père. Mais avec la perspective de jouer les Jeux 2016 où le rêve de ramener une médaille le fera saliver, on devrait le revoir dès l’Euro 2015 qualificatif pour le Brésil si son physique tient.

Boris Diaw, le capitaine

Son histoire avec les Bleus

C’est LE capitaine. Depuis l’Euro 2003, “Babac” est de toutes les campagnes. Il a disputé pas moins de neuf tournois avec la France. Tous les étés, les sélectionneurs tricolores ont pu compter sur lui. Et il a assumé au fil des années son rôle de capitaine à la perfection, ce qui a permis à TP de se concentrer sur le terrain. Il signe un Euro très abouti.

Son rôle sur le terrain

Sa science de la passe, son intelligence de jeu ou encore sa capacité à créer le rendent atypique. Et si précieux dans toutes les équipes où il évolue. C’est un peu un deuxième meneur. Cet été, il s’est en plus montré agressif vers le panier, comme on aime le voir jouer pour apporter une autre dimension à son jeu.

Son chef d’oeuvre

Si son Euro 2013 est son meilleur tournoi depuis longtemps, la référence pour Boris Diaw en équipe de France reste l’Euro 2005. Omniprésent dans tous les secteurs de jeu, “3D” comme on le surnommait à sa belle époque aux Suns avait régalé. Avec 13.7 points, 5.3 rebonds et 3.4 passes en 2005, il a terminé la compétition avec le statut de meilleur marqueur et passeur des Bleus, qui avaient ramené la médaille de bronze. Il a même été élu dans le cinq majeur du tournoi.

Son avenir

Euro 2013, Tony Parker, Boris Diaw, Florent Pietrus : le clan des irréductibles - Basketball - Eurobasket

Fidèle des Bleus, il devrait encore revenir lors des prochains étés. Tout comme pour son ami d’enfance Tony Parker, les Jeux 2016 devraient être l’un de ses derniers objectifs avec le maillot bleu.

Florent Piétrus, le chef de guerre

Son histoire avec les Bleus

Le doyen des Bleus (32 ans) depuis de longues années. Déjà présent à l’Euro 2003, il a été de toutes les campagnes (9 tournois : six Euros, deux Mondial et les Jeux) et s’est imposé comme un vrai pilier du groupe.

Son rôle sur le terrain

Un guerrier. Un roc en défense. Malgré sa petite taille pour un intérieur (1m99), il compense avec une dureté rare pour stopper les attaquants adverses. On l’a ainsi vu gêner Dirk Nowitski en 2011 et cette année Marc Gasol. C’est le capitaine de la défense tricolore, comme l’appelle TP. Avec lui sur le parquet, la France ferme souvent les vannes.

Son chef d’oeuvre

Le Mondial 2006 ! En l’absence de Tony Parker, Flo avait été le meilleur français de l’aventure japonaise, terminée par les Tricolores à la cinquième place. En vue des deux côtés du parquet, il avait conclu la compétition avec 9.7 points et 6.7 rebonds de moyenne.

Son avenir

Euro 2013, Tony Parker, Boris Diaw, Florent Pietrus : le clan des irréductibles - Basketball - Eurobasket

A 32 ans, Flo a été très peu utilisé cette année par Vincent Collet. S’il a été précieux dans les matches couperets, il faudra attendre de voir si on le reverra en Bleu. Du trio, c’est celui qui a le plus de chances d’arrêter son aventure avec l’équipe de France sur ce titre.

A propos de l’auteur
 – Eurosport

Membre permanent de la rédaction d’Eurosport depuis 2005, Glenn Ceillier est notamment spécialiste de football et de basket. En relation avec nos partenaires Opta et Infostrada, il est l’expert de la rédaction sur l’exploitation éditoriales des statistiques. Twitter : @GlennCeillier


Sport – Google Actualités

What Next?

Related Articles

Leave a Reply

Submit Comment

*

code