11202017Headline:
instagram takipci hilesi hakkari escort antalya escort

La généralisation du tiers payant chez le médecin, ça change quoi? – L’Expansion

L’Expansion.com avec AFP – publié le 23/09/2013 à 13:53

Imprimer

VIDEO. La généralisation du tiers payant chez le médecin, ça change quoi?

La généralisation du tiers payant permettra à un patient de ne pas avancer les frais de consultation chez le médecin.

REUTERS

Marisol Touraine a présenté ce lundi sa stratégie nationale de santé pour les années à venir. Esquissée par Jean-Marc Ayrault en février dernier, cette stratégie doit permettre de mieux organiser le parcours de soins de chaque patient, tout en réduisant les inégalités croissantes d’accès aux soins. Si elle comporte plusieurs volets, la mesure phare vise incontestablement à généraliser le tiers payant d’ici à 2017. Une petite révolution qui est aussi une des promesses de François Hollande pendant sa campagne présidentielle…

Ce qui va changer pour les patients

Le système du tiers payant permet au patient de ne pas avancer l’argent de la consultation. La somme est directement remboursée au médecin par l’assurance maladie et la complémentaire santé. Déjà pratiqué en pharmacie, le tiers payant est octroyé seulement aux bénéficiaires de la couverture maladie universelle (CMU-C) et de l’Aide médicale d’Etat (l’AME).

L’objectif affiché par Marisol Touraine dans un entretien à Libération est de généraliser par étape le tiers payant lors de la consultation de médecins. Dès la fin 2014 pour les ménages aux revenus modestes. Et d’ici à 2017 pour tout les autres assurés sociaux..

Cette mesure concernera l’ensemble de la médecine de ville et plus particulièrement les consultations chez les médecins du secteur 1 (ne pratiquant pas de dépassement d’honoraires) et du secteur 2 dès lors que les mutuelles prendront en charge le dépassement d’honoraire.

La mesure divise toutefois les médecins. Le principal syndicat des médecins libéraux CSMF craint qu’elle incite les patients à multiplier les consultations. Il craint un “risque inflationniste réel” sur les dépenses de santé, “conséquence directe, lié à la démonétisation de la valeur des actes et des consultations”.

“C’est un fantasme non fondé de dire que le tiers payant favorise une consommation abusive de soins, les études le montrent”, lui réplique Claude Leicher, responsable de MG-France, principal syndicat de généraliste. En revanche, la généralisation du tiers payant va “permettre de désengorger les urgences des hôpitaux“, estime-t-il dans un entretien au Figaro. Celles-ci “paraissent gratuites parce qu’il n’y a pas d’avance de frais, alors que les généralistes semblent coûteux”, explique-t-il.

Ce qui va changer pour les médecins

Marisol Touraine a reconnu que cette disposition allait s’appliquer “par étape” car elle était “techniquement assez compliquée”. La CSMF n’a d’aillerus pas caché son “scepticisme” face à une mesure “inadaptée à la pratique”. “En pharmacie, les complémentaires prennent en charge le dispositif mais dans les soins de ville, nous n’en sommes pas là”, considère Michel Chassang, le président de la CSMF. Il craint que ce soit désormais au médecin de faire les démarches pour obtenir son remboursement par les mutuelles, ce qui augmentera ses frais de gestion. Soit un coût pour le praticien de “3,50 euros par acte”, estime-t-il dans les colonnes du Figaro.

Le nouveau dispositif pose de plus la question de la franchise de un euro sur la consultation qui n’est actuellement pas remboursée. Un problème qui “n’est pas simple” à trancher., reconnaît la ministre.

De façon générale, la réforme pourrait entraîner la mise en place d’une plateforme qui assure une garantie de paiement au médecin.

Autant d’évolutions qui inquiètent les syndicats de médecins les plus libéraux. La CSMF considère ainsi que cette mesure s’insère dans une stragégie globale qui lui fait redouter “une étatisation du système de santé”. “Est-ce que cette nouvelle organisation va être confiée aux professionnels ou va-t-elle être pensée, élaborée par l’administration française?”, s’interroge Michel Chassang. Certains s’inquiètent de devenir entièrement dépendants des versements de la Sécurité sociale.

Avantage apparent, toutefois, le système du tiers payant pourrait permettre aux médecins de ne plus détenir d’argent alors que plusieurs d’entre eux ont été aggressés dans leur cabinet. Mais même cette possibilité ne trouve pas grâce aux yeux de la CSMF. Cette mesure “ne fera pas hélas baisser la violence dont sont victimes les médecins”, estime-t-elle.

Et vous, êtes vous favorable à la généralisation du tiers payant? Y voyez-vous un coup de pouce intéressant ou une mesure gadget? Partagez votre avis dans les commentaires de cet article!

Vos réactions

@fleuraufusil : l’Aide médicale de l’Etat gratuite: 220 millions par an pour la sécu pour soigner des immigrés clandestins….vous trouvez cela juste…

par hiberfox Réagissez Découvrez les 12 réactions

Commentaires (12)

– 23/09/2013 17:58:25

@fleuraufusil : l’Aide médicale de l’Etat gratuite: 220 millions par an pour la sécu pour soigner des immigrés clandestins….vous trouvez cela juste dès lors que des personnes de la France d’en bas sont privés de soins faute de 23 €? Il y a franchement des abus largement oubliés.

Répondre

– 23/09/2013 17:51:45

@hiberfox : ils font l’avance, et encaissent lorsque la S.S. y pense, c’est à dire plusieurs semaines après!

Répondre

– 23/09/2013 17:47:51

@phileim : “des médecins aux patients, plus personne ne se sent vraiment responsabilisé. Redressons vite avant qu’il ne soit trop tard.” Oui, tout à fait — en n’introduisant *surtout pas* le tiers payant!

Répondre

– 23/09/2013 17:46:10

Déjà que les Français se moquent des de la Secu, là on on occulte complètement le petit sentiment que quelqu’un aura à payer pour des dépenses mal contrôlées; le gouvernement est-il vraiment sérieux quand il dit vouloir contrôler les dépenses, j’en doute !!

Répondre

– 23/09/2013 16:06:30

La gratuité déresponsabilise sans doute, mais le contournement par l’asphyxie des urgences est pire. Encore faudra-t-il donner des moyens réels aux services des urgences pour renvoyer dans des structures médicales à proximité. La CSMF qui s’inquiète d’un risque “d’inflation des actes”…Incroyable. La CSMF qui s’inquiète d’un risque “d’étatisation” du système de santé. Mais quand vos revenus dépendent selon les cas de 80 à 100% de la SS, donc de l’argent public, donc du budget de l’état. Ce n’est pas une étatisation de fait à défaut de droit? Pourquoi faut-il faire faire financer des campagnes à large diffusion vers le public, sur fonds de la SS, pour rappeler que les antibiotiques c’est pas automatique, alors que leur prescription est sur seule autorisation médicale? La maladie de notre (merveilleux) système de santé est que des médecins aux patients, plus personne ne se sent vraiment responsabilisé. Redressons vite avant qu’il ne soit trop tard.

Répondre

– 23/09/2013 15:56:04

les médicaments gratuits déresponsabilisent le patient qui n’a aucune idée du coût de revient, la consultation gratuite va augmenter ce phénomène =” j’y ai droit j’en use et en abuse puisque je ne paie rien”….cela ne relève pas de l’exploit intellectuel de coller des vignettes, de remplir des feuilles de maladie de mettre une enveloppe dans une boîte aux lettres supprimer définitivement ces opérations est l’acheminement certain vers un système de soins étatitisés = médecins et pharmaciens salariés de l’état…à l’anglaise pauvre France bientôt les français ne pourront plus que râler contre l’état et …. chercher un médecin qui ne travaillera plus que 35 heures..comme eux! il est vrai que le système est fait pour les CMU,sans papiers, réfugiés politiques peu importe si ce système explose… il sera toujours financé par ceux que monsieur Hollande n’aime pas, c’est à dire ceux qui travaillent beaucoup,paient des impôts sans dissimuler quoique ce soit, dépensent un peu et font tourner l’économie. monsieur le président vous n’aimez pas les riches mais vous maquillez sous SCI….un patrimoine que très peu de français évitant ainsi de payer des impôts.. arrêtez au moins de tout détruire,

Répondre

– 23/09/2013 15:45:03

Il faudra bien que les gens comprennent que la gratuité ça n’existe pas. C’est l’ouverture à tous les abus : et qui en abuse: toujours les mêmes les profiteurs. Je me demande si les gens qui proposent cette réforme se rendent compte de l’énormité de la chose. Nous en avons assez de ces bricolages : qu’ils cessent de réformer.

Répondre

– 23/09/2013 15:10:21

À CHATCHAT45: entièrement d’accord: tout ce qui est gratuit perd toute référence de “valeur” et ouvre en grand la porte au gaspillage! Combien de fois n’ai-je entendu: j’y est droit? Et vous ? Pensez-y, vous payez pour tous avec votre CSG !

Répondre

– 23/09/2013 15:07:16

Comme toujours avec la gauche on affirme haut et fort le contraire de ce que l’on fait! La soviétisation de la France continue: l’économie dirigée se met en place avec son cortège de faillites et de chômage! Les “ayatolas” décident de changer la société, casser les familles traditionnelles, déstructurer les modes de pensée et les comportements de nos enfants en enseignant la “théorie du genre” … La gratuité des soins et la dé-responsabilisation des individus n’en est qu’un exemple de plus ! Le vocabulaire de la gauche a fait disparaître le mot “démocratie” de leur double langage. Nos libertés sont rognées chaque jour avec des lois incompréhensibles! Les “Lambertistes” ont pris le contrôle de notre oligarchie “enarchienne” !

Répondre

– 23/09/2013 15:06:50

Une grosse bêtise ! Quand on ne paye pas on ne rend plus compte de la valeur des choses. Ça va juste surcharger les cabinets des médecins en y amenant des gens qui ont juste un petit bobo. Ça va faire comme aux urgences où on ne paye pas, et où on trouve des gens qui ont un rhume.

Répondre

– 23/09/2013 14:46:37

je m en fou c’est gratuit!!!c’est cela que veut madame TOURAINE. Quel meilleur moyen pour dévaloriser la médecin en générale et la générale en particulier .Même FREUD n y avait pas pensé!! Non c’est une ineptie, l’acte n’aura plus de valeur et les consultations s’éterniseront avec des demandes aussi farfelus qu’inutiles(déjà qu’il y en a )On va nous transformer en assistante sociale c’est mieux ce sera gratuit. Si cela devait arriver j’arrêterais la médecine pour la cuisine!!!

Répondre

– 23/09/2013 14:36:53

et l’AME personne n’en parle…c’est 220 millions d’euros par an à la charge des contribuables. Comment les médecins font-ils dans ce cas?

Répondre


Économie – Google Actualités

What Next?

Related Articles

Leave a Reply

Submit Comment

*

code

trapez sac fiyatlari kacak bahis