04262018Headline:

La Redoute cédée à ses dirigeants pour un euro – Les Échos

Kering a annoncé mercredi être entré en négociations exclusives avec Nathalie Balla, PDG de La Redoute, et Eric Courteille, secrétaire général de Redcats, pour leur céder le spécialiste de la vente à distance.

Quatre repreneurs étaient en lice pour l’achat de La Redoute. – AFP

Quatre repreneurs étaient en lice pour l’achat de La Redoute. - AFP

Cette fois ça y est : le sort de La Redoute est scellé. Elle devrait être cédée à deux de ses managers , Nathalie Balla (PDG de La Redoute) et Eric Courteille (secrétaire général de Redcats, ancienne maison mère du spécialiste de la vente à distance). C’est ce qu’a décidé ce mercredi matin le conseil d’administration de Kering (ex-PPR) , actuelle maison mère de La Redoute, qui est entré en négociations exclusives avec eux. La vente est programmée au cours du premier semestre 2014.

Trois autres repreneurs étaient en lice : la foncière Altarea Cogedim, un fonds d’investissement (HG Capital, Op Capita et Gores ont été cités) et un entrepreneur au profil industriel. Kering avait promis de rechercher « le meilleur projet industriel pour une entreprise qui dispose d’un réel potentiel de développement ». Le projet de Nathalie Balla et Eric Courteille, affirme le groupe dans un communiqué publié cet après-midi, est « pertinent et réaliste pour continuer la mutation nécessaire de [La Redoute] et ainsi assurer sa pérennité et son développement ». Il est également, assure Kering, « responsable en terme de gestion de l’emploi ».

Un plan social inévitable

Reste à savoir si ce choix convaincra les salariés. Ceux-ci savent que la cession programmée de La Redoute s’accompagnera inévitablement d’un plan social (le chiffre de 700 suppressions de postes –non confirmé par Kering– circule depuis quelques semaines). Après avoir déjà manifesté à Roubaix le 22 octobre, à Lille le 7 novembre, puis à Paris le 21 pour protester contre cette cure d’amaigrissement annoncée, ils ont prévu, avant cette annonce, de se mobiliser à nouveau le 13 décembre. La Redoute a déjà vu ses effectifs réduits de moitié, de quelque 5.000 à 2.500 salariés, entre 2008 et 2013.



Économie – Google Actualités

What Next?

Related Articles

Leave a Reply

Submit Comment

*

code