01182018Headline:

L’alcool plus néfaste pour les femmes que pour les hommes – Sud Ouest

La consommation d'alcool chez les femmes a augmenté depuis les années 1970.

La consommation d’alcool chez les femmes a augmenté depuis les années 1970. (Photo DR)

La surconsommation d’alcool est mauvaise pour la santé, la cause est entendue. Mais ce qu’on ne savait pas, c’est que devant cette surconsommation, les hommes et les femmes ne sont pas égaux.

Selon le Professeur François Paille du CHU de Vandoeuvre-lès-Nancy, cité par nos confrères du “Figaro”, les femmes sont “particulièrement vulnérables” aux effets de l’alcool. En cause, leur “équipement enzymatique” qui dégraderait moins efficacement l’alcool que celui des hommes.

Et comme si cela ne suffisait pas, le “binge drinking” (ou alcoolisation rapide et massive) leur seraient également plus néfastes. Non seulement, remarque le Professeur Mickaël Naassila (d’Amiens), “la dépendance à l’alcool apparaîtraient plus tôt” chez les filles que chez les garçons.

Mais on remarque en plus des conséquences neurobiologiques : “Lorsque l’on faisait réaliser des tâches d’apprentissage à des « binge drinkers » (ce qui correspond à des prises supérieures à quatre verres en une occasion), les filles présentaient davantage de déficits que les garçons”, ajoute le Pr Naassila.


Santé – Google Actualités

What Next?

Related Articles

Leave a Reply

Submit Comment

*

code