07212017Headline:
escort beyoglu

Les Bleus ne veulent pas du Portugal – Sports.fr

Samir Nasri et les Bleus ont retrouvé le sourire. (Reuters)

Trois victoires de rang, un large sourire mais les idées claires. A l’issue du dernier match de groupe remporté face à la Finlande mardi au Stade de France (3-0), les Bleus avaient évidemment les yeux tournés vers les barrages, avec une idée forte : éviter le Portugal.

La confiance est de retour. Et ça sent. Si les vieux briscards ont usé de l’habituelle méfiance dans la perspective des barrages, arguant de la qualité de toutes les équipes encore en lice, seul Paul Pogba avait le verbe aussi insolent que son talent. “L’équipe de France se retrouve, elle se réveille. C’est comme ça qu’on doit jouer. Les barrages, on sait que ce sera difficile mais on est confiant, on ne doit pas avoir peur. On va tout donner. Si on veut éviter un adversaire ? Non, on est l’équipe de France, on est en confiance et on ira pour gagner.

Un son de cloche malgré tout un petit peu à part. Car pour les autres, il y avait une constante : éviter le Portugal. Si Olivier Giroud l’a admis du bout des lèvres en fin d’interview, Didier Deschamps a été très explicite en conférence de presse. Interrogé sur l’équipe à éviter en barrage, il a répondu : “le Portugal parce qu’il y a Cristiano Ronaldo, c’est un très grand joueur qui a une influence très importante.” Le sélectionneur n’est évidemment pas le seul, Samir Nasri, lui aussi est catégorique ! “Je préfère l’Ukraine ou la Grèce car le Portugal et la Croatie ont de grandes individualités“, explique-t-il avant de préciser le fond de sa pensée “les deux autres (Portugal et Croatie) ne font pas peur mais je préfère l’Ukraine ou la Grèce.”

Hugo Lloris abonde dans son sens: Il faut éviter une équipe comme le Portugal. On a déjà eu de la malchance au tirage au sort en se retrouvant avec l’Espagne, ce serait encore un gros morceau.” Parmi les Bleus, Karim Benzema, de nouveau buteur, paraît le mieux placé pour parler de la menace numéro 1 du Portugal: un certain Cristiano Ronaldo qu’il côtoie en club. “Au Portugal, il y a quelqu’un qui s’appelle Cristiano Ronaldo et quand il est en face de toi, il est difficile à arrêter“, plaide ainsi le Madrilène. Les Tricolores ont marqué leur préférence. Il ne reste plus qu’à attendre patiemment le tirage au sort…


Sport – Google Actualités

What Next?

Related Articles

Leave a Reply

Submit Comment

*

code

trapez sac fiyatlari kacak bahis