07272017Headline:
antalya escort

Ligue 1: PSG et Monaco dans un mouchoir – Le Nouvel Observateur

PARIS (Reuters) – La rivalité annoncée entre le Paris Saint-Germain et Monaco tient pour l’instant ses promesses: après huit journées, les deux clubs sont au coude à coude au classement de la Ligue 1, avec 18 points chacun.

Les Monégasques, qui avaient encore deux longueurs d’avance avant le week-end, ont concédé dimanche soir sur la pelouse de Reims leur troisième match nul de la saison (1-1).

Et les Parisiens, partis un peu plus timidement au mois d’août, ont aligné une sixième victoire en sept rencontres – Ligue des champions comprise – en battant samedi Toulouse au Parc des Princes (2-0).

Les deux clubs affichent désormais un bilan quasi identique: cinq victoires, trois nuls, et quatre buts encaissés. L’ASM conserve toutefois sa place de leader grâce à ses 14 buts inscrits – c’est deux de plus que le PSG -.

L’Olympique de Marseille, vainqueur à Lorient samedi (2-0), n’est qu’à une longueur de ces deux nouveaux barons du football français.

A Reims, les Monégasques ont été secoués d’entrée par des adversaires plus décomplexés que ceux qu’ils ont pris l’habitude d’affronter cette saison. Résultat: ils ont été menés dès la quatrième minute.

Certes, ils ont immédiatement répliqué grâce à un coup franc direct de Joao Moutinho (13e) mais le milieu de terrain à quatre aligné par Claudio Ranieri n’a jamais vraiment assuré sa souveraineté.

Radamel Falcao et Emmanuel Rivière, titularisés tous les deux en pointe, ont passé l’essentiel du match à attendre le ballon qui ne leur est que rarement parvenu. Les deux avant-centres n’ont frappé qu’une fois chacun – sans cadrer -.

“FAIRE MIEUX”

“On va se contenter de ce point parce qu’on ne peut pas gagner tous les matches. On sait que le championnat est encore long et difficile”, a commenté le milieu de terrain Mounir Obbadi.

“Toutes les équipes ont du travail, nous aussi. Ce n’est pas parce qu’on s’appelle Monaco qu’on est parfait. Il reste beaucoup de choses à améliorer”, a ajouté le Marocain.

La veille, le PSG n’a pas autant tremblé contre Toulouse. Mais les joueurs de Laurent Blanc n’ont pas réussi à mettre beaucoup de rythme dans cette rencontre qui ressemblait à un match de préparation pré-Ligue des champions.

“On peut faire mieux en termes d’efficacité”, a diagnostiqué Laurent Blanc devant la presse. “Je suis surpris depuis le début de la saison du nombre d’occasions qu’on se crée. (…) On se crée beaucoup d’occasions mais on en concrétise assez peu.”

Le PSG, capable d’élever son niveau de jeu lors des soirées européennes, devra sans doute se montrer plus tranchant mercredi contre le Benfica Lisbonne.

De même, les Marseillais ont tout intérêt à montrer plus de choses mardi sur la pelouse du Borussia Dortmund que face à Lorient, faute de quoi leurs ambitions européennes risquent de tourner court.

Passé la Ligue des champions, Parisiens et Marseillais se retrouveront dimanche prochain au stade Vélodrome pour un classique du football français qui permettra d’y voir plus clair sur l’état de forme des uns et des autres.

Lyon, qui jouait dans la même cours que le PSG et l’OM à la même époque la saison dernière, occupe aujourd’hui la neuvième place avec onze points. Pas au mieux depuis la fin août, l’OL a concédé samedi un match nul peu encourageant face à Lille (0-0).

Simon Carraud avec Dimitri Rahmelow à Reims, édité par Jean-Stéphane Brosse


Sport – Google Actualités

What Next?

Related Articles

Leave a Reply

Submit Comment

*

code

trapez sac fiyatlari kacak bahis