11192017Headline:
instagram takipci hilesi hakkari escort antalya escort

Nadal : Federer plus que jamais dans le viseur – Sport 24

Le Figaro.fr 10/09/2013 – Mise à jour à 13h13

Tennis Par Cédric Callier, 10-09-2013

– Reuters

En remportant lors de l’US Open son 13e titre en Grand Chelem, Rafael Nadal s’est rapproché un peu plus du fabuleux record établi par Roger Federer et ses 17 trophées en majeurs. A tel point que l’Espagnol paraît bien en mesure de faire mieux que le Suisse…

En 2008, Roger Federer remportait lors de l’US Open son 13e titre en Grand Chelem. A 27 ans seulement. Lundi soir, Rafael Nadal en a fait de même. A ce minuscule détail près que l’Espagnol est âgé de deux mois de plus que le Suisse à l’époque. Mais inévitablement, au vu de l’incroyable saison vécue par le Majorquin et de son niveau de jeu actuel, il est difficile de ne pas trembler pour le record du Bâlois. A savoir 17 trophées soulevés lors des tournois majeurs. Une marque que tout le monde, à commencer par Nadal, estimait aussi inégalable qu’insurmontable. Et pourtant, aujourd’hui, il est clairement permis de s’interroger : cette mission est-elle si impossible que cela ?

Sincèrement, j’ai remporté beaucoup plus de titres majeurs que dans mes rêves les plus fous.

— Rafael Nadal

Fidèle à son caractère plus humble que fanfaronnant, le principal intéressé, Nadal lui-même, refusait lundi soir de l’évoquer, préférant savourer le chemin accompli plutôt que de fantasmer sur celui qu’il lui restait à arpenter : «Sincèrement, j’ai remporté beaucoup plus de titres majeurs que dans mes rêves les plus fous. Comme je le dis toujours, je vais continuer à travailler dur, à me donner des chances de gagner des tournois comme celui-là. Pas plus qu’on ne sait quand on va commencer (à gagner un tournoi du Grand Chelem), on ne sait quand ça va s’arrêter. Mais treize, c’est un chiffre incroyable.» Mais si lui refuse de se projeter, il n’est pas interdit de le faire à sa place et de se demander jusqu’où il pourrait aller. Sauf qu’avant de jouer les Nostradamus tennistiques, encore faut-il rappeler à quel point la saison que vit l’Espagnol s’avère extraordinaire, et presque inattendue…

2013=61 succès en 64 matches !
En effet, il convient de rappeler que Nadal n’était pas présent à l’Open d’Australie en début de saison. Après avoir manqué les six derniers mois de compétition en 2012, le Majorquin se donnait le temps de récupérer pleinement de ses soucis aux genoux. De véritables poisons pour sa carrière. Du coup,  personne ne s’attendait à le voir revenir avec une telle réussite sur le circuit. Et pourtant, en 2013, le Taureau de Manacor pèse ni plus ni moins que 61 victoires en… 64 matches disputés. Ses trois tombeurs : Horacio Zeballos en finale de son tournoi de reprise à Vina del Mar, Novak Djokovic en finale également à Monte-Carlo et Steve Darcis au 1er tour de Wimbledon. Soit le numéro 1 mondial dans un très grand jour et deux joueurs qui auront su profiter d’un contexte favorable pour s’offrir l’exploit de leur carrière. Mais le plus étonnant réside surtout dans l’invincibilité de Nadal sur surface dure. Soit 21 succès sur 21 matches (22 avec celui sur forfait contre Leonardo Mayer à Indian Wells). Le roi de la terre battue est donc devenu aussi celui du ciment.

Encore au moins trois titres à Roland-Garros ?
Pourtant, de par ses caractéristiques abrasives, cette surface s’apparentait à un véritable danger pour ses genoux. Finalement, il n’en est rien. Et aujourd’hui, l’Espagnol a pris l’ascendant sur Novak Djokovic, la référence en la matière. D’où cette envie de se lancer dans du tennis-fiction et d’imaginer quel pourrait être le temps de passage de Nadal en Grand Chelem lorsqu’il atteindra l’âge symbolique de 30 ans. Evidemment, cela induit d’imaginer que ses problèmes récurrents aux articulations appartiennent définitivement au passé et qu’il n’ait plus à vivre de demi-saison. Dans ce cas précis, rien n’interdit de penser qu’il puisse remporter trois Roland-Garros supplémentaires, même si sa marge de manœuvre sur Djokovic se restreint chaque année.

La clé se situe à Melbourne et New York
Wimbledon, qu’il a certes remporté deux fois, ne semble plus en revanche convenir à ses moyens du moment en raison de son rebond très bas et de sa proximité immédiate avec le Grand Chelem français. Et même le délai rallongé à trois semaines en 2015 entre les deux épreuves ne devrait pas changer la donne. Reste donc l’Open d’Australie, dont il n’a soulevé le trophée qu’une seule fois dans sa carrière (2009), et l’US Open. Deux majeurs où la concurrence est redoutable avec Djokovic et Murray, mais aussi des francs-tireurs comme Del Potro, Berdych ou Tsonga, pour ne citer que ces trois-là. La clé d’un nouveau record se situe sur ces deux tournois pour le Majorquin. S’il parvient à maintenir le niveau aperçu lors de cet US Open 2013, tous les rêves lui sont permis. A commencer par celui de devenir le plus grand joueur de l’histoire depuis le début de l’ère open, un titre honorifique appartenant encore à Federer. Pour combien de temps ?

  A lire aussi

COMMENTAIRES DES INTERNAUTES ( 0 )

Aucun commentaire


AJOUTER UN COMMENTAIRE

LE FLASH

  1. 10h33 Tennis, US Open : Nadal a toujours mal
  2. 07h13 Tennis, US Open : Djokovic : «Rafa le mérite»
  3. 07h08 Tennis, US Open : Nadal : «Un moment spécial»
  4. 02h33 Tennis, US Open : Nadal à nouveau sacré
  5. 09/09 Tennis, Classement ATP : Tsonga 8e, Gasquet 9e
  6. 09/09 Tennis, US Open : Victoire pour Houdet !
  7. 09/09 Tennis, US Open : Azarenka : «La tête haute»
  8. 09/09 Tennis, US Open : Serena : «Je me sens mieux»
  9. 09/09 Tennis, US Open : Williams conserve son titre

LIVESCORE Téléchargez l'application Sport24.com Cross du Figaro New Balance 2013

Get Adobe Flash player

DERNIERS TWEETS DE LA RÉDACTION

livescore


Sport – Google Actualités

What Next?

Related Articles

Leave a Reply

Submit Comment

*

code

trapez sac fiyatlari kacak bahis