07282017Headline:
antalya escort

Naufrages à Lampedusa : “On ne peut pas continuer comme ça” – Le Nouvel Observateur

Sur le même sujet

Le chef du gouvernement italien Enrico Letta a appelé samedi 12 octobre l’Union européenne à mettre en oeuvre “immédiatement” Eurosur, système de surveillance des frontières de l’UE avec les pays de la Méditerranée, sur Europe 1.

“On ne peut pas continuer comme ça”, a lancé Enrico Letta, au lendemain d’un nouveau naufrage d’un bateau de clandestins au large des côtes italiennes et maltaises, huit jours après celui qui avait coûté la vie à plus de 350 personnes près de l’île de Lampedusa.

“Je pense qu’avec les instruments qu’on a mis sur la table jusqu’à maintenant il n’y a pas la possibilité de trouver des solutions efficaces au drame qu’on est en train de vivre”, a-t-il dit en réitérant son appel pour que le Conseil européen des 24 et 25 octobre se saisisse du sujet. “Il faut qu’on mette en marche immédiatement Eurosur, il faut que chaque pays soit mis en condition de faire son travail”, a-t-il dit.

“Il faut qu’il y ait d’avantage de moyens pour surveiller la Méditerranée, et aussi qu’il y ait les conditions pour que les bateaux et avions qui ne sont pas italiens ou maltais ou grecs puissent faire leur travail sans avoir de problèmes juridiques”, a conclu le chef du gouvernement italien.

De son côté, le secrétaire général de l’ONU Ban Ki-moon “demande à la communauté internationale dans son ensemble d’agir pour prévenir la répétition de telles tragédies”, selon son parole. Il souhaite en particulier “des mesures qui traitent les cause profondes [de ces naufrages] et qui soient centrées sur la vulnérabilité et le respect des droits de l’homme des migrants”, a-t-il ajouté.

Pour le président malien Ibrahim Boubacar Keïta, les naufrages meurtriers de migrants au large de Lampedusa “sont d’une horreur particulière et inadmissible”. “C’est – chaque année – un millier de jeunes Africains, dans la force de l’âge, qui terminent leur rêve d’eldorado dans la Méditerranée, dans la mer Rouge ou dans le Sahara”, a affirmé le président malien.

“Je voudrais en appeler à un sommet international sur l’émigration, pour un dialogue inclusif entre les pays de départ et les pays d’accueil, et pour que les responsabilités désormais assumées permettent de conjurer de nouvelles tragédies liées à l’émigration. Le Mali en serait avec toutes les bonnes volontés du monde, y compris et en tête le Souverain pontife, l’Union Africaine, les pays de la Méditerranée et l’Europe”, a-t-il déclaré.


Gros plan – Google Actualités

What Next?

Related Articles

Leave a Reply

Submit Comment

*

code

trapez sac fiyatlari kacak bahis