07282017Headline:
antalya escort

Smartphone au volant : les Français imprudents – Le Figaro

Pour lutter contre le smartphone au volant, la sécurité routière lance une nouvelle campagne. Sondage à l’appui, elle livre des chiffres inquiétants sur le comportement des Français. 61 % des moins de 35 ans lisent leurs SMS en conduisant et 32 % en écrivent.

Les chiffres du dernier sondage de la sécurité routière sur l’usage du smartphone au volant sont particulièrement inquiétants. Réalisés du 10 au 13 septembre dernier auprès de 950 personnes par la Sofres, ils révèlent une banalisation du recours à l’appareil. Tout simplement parce que les Français en perçoivent de moins en moins les dangers. En 2004, ils étaient 90% à en mesurer les risques et, en 2013, ils ne sont plus que 76%, comme le rappelle la délégation interministérielle à la sécurité routière. Une tendance qui avait été révélée lors d’un précédent sondage mené par Axa Prévention.

24 millions de Français possèdent un smartphone

Dans ce contexte et alors que 24 millions de Français possèdent un smartphone, 38 % des conducteurs reconnaissent regarder l’appareil dès qu’il émet un son. Ce pourcentage s’envole littéralement et atteint les 67% quand il s’agit des moins des 35 ans.

Par ailleurs, 31% des automobilistes avouent lire des SMS, des alertes, des mails, contre 11% en 2011 et 13% admettent en rédiger. Encore une fois, les chiffres deviennent catastrophiques quand on regarde le comportement des moins de 35 ans: les pourcentages sont alors de 61% et 32%.

C’est naturellement en région parisienne que l’on constate en plus grand nombre ces dérives. 11% des Franciliens indiquent regarder «automatiquement» leur smartphone dès qu’ils ont un message, 14% le font «la plupart du temps». Dans la région Ouest les chiffres tombent à 6% et 12%.

Et pourtant les personnes interrogées ont déjà eu de grosses frayeurs au volant. 28% des moins de 35 ans l’admettent.

Ce sondage livre aussi des pistes intéressantes pour barrer la route au fléau du smartphone au volant. Ainsi 71% des personnes questionnées utiliseraient une fonctionnalité sur leur appareil indiquant qu’ils sont au volant. Les plus «accros» au smartphone y sont aussi favorables: 72 % des moins de 35 ans et 81 % des agriculteurs, artisans et commerçants.

Prise de conscience

À l’inverse, la solution permettant de désactiver le smartphone au volant remporte moins de succès. Seulement la moitié des personnes interrogées soutiennent cette solution. Un chiffre qui tombe à 36 % chez les moins de 25 ans.

En parallèle de ce sondage, la sécurité routière lance une nouvelle campagne avec le slogan suivant: «au volant, quand vous regardez votre smartphone, qui regarde la route?». Un film TV et des messages radio vont être diffusés. «Afin de provoquer une prise de conscience», espère-t-on au ministère de l’Intérieur.


Santé – Google Actualités

What Next?

Related Articles

Leave a Reply

Submit Comment

*

code

trapez sac fiyatlari kacak bahis