07222017Headline:
escort beyoglu

Travail dominical : Castorama et Leroy Merlin bravent l’interdiction – Le Nouvel Observateur

Sur le même sujet

Les quatorze magasins Castorama et Leroy Merlin d’Ile-de-France frappés d’une interdiction de travail dominical ont ouvert leurs portes dimanche 29 septembre au matin comme ils l’avaient annoncé, indiquent leurs porte-parole.

C’est une véritable bras de fer qui s’engage. “Il y a des magasins qui peuvent ouvrir tranquillement le dimanche et d’autres qui doivent demander des dérogations. Il serait bien que tout le monde soit logé à la même enseigne”, déplore une porte-parole de Castorama.

Devant cinq des six magasins Castorama visés par l’ordonnance (le sixième étant déjà fermé le dimanche) – soit Ballainvilliers, Fresnes, Créteil, Villetaneuse, Montgeron-Vigneux-sur-Seine et Villabé -, les salariés ont installé un petit bureau pour expliquer leur démarche aux clients et leur faire signer des pétitions.

“Il est important que les clients fassent aussi entendre leur point de vue vis-à-vis des pouvoirs publics, et qu’ils disent combien il est important pour eux que les magasins soient ouverts, car c’est le weekend et le dimanche qu’on bricole”, souligne la porte-parole.

Du côté de Leroy Merlin, un porte-parole de direction dénonce également “l’imbroglio hallucinant” qui règne entre les différentes autorisations d’ouverture, à demander auprès des maires ou des préfectures.

“Hier après-midi, pour l’un de nos magasins concernés par l’ordonnance de Bobigny, nous avons pourtant obtenu une dérogation” pour pouvoir l’ouvrir ce dimanche, a-t-il dénoncé, sans vouloir préciser de quel magasin il s’agissait.

Vers une concertation sur le travail dominical ?

La ministre du Commerce et de l’Artisanat Sylvia Pinel a annoncé l’organisation de réunions pour “dialoguer” et “se concerter” sur le travail du dimanche avec les acteurs concernés, dans un entretien au “Journal du Dimanche”.

“Avec Michel Sapin, le ministre du Travail, nous avons évoqué la complexité de la législation issue de la loi Mallié de 2009. Nous avons hérité d’un millefeuille réglementaire qu’il faut absolument clarifier, mais sans polémique”, indique Sylvia Pinel.

“Il faudra donc organiser des réunions pour écouter et dialoguer avec les professionnels. Nous allons […] nous concerter avec les professionnels pour avancer sur la question de l’ouverture du dimanche”, souligne-t-elle.

Samedi, le ministre délégué à la Consommation, Benoît Hamon, avait jugé “inadmissible qu’une marque n’applique pas une décision de justice”, tandis que la garde des Sceaux Christiane Taubira avait rappelé que “les règles s’imposent” car “nous sommes dans un Etat de droit”.


Économie – Google Actualités

What Next?

Related Articles

Leave a Reply

Submit Comment

*

code

trapez sac fiyatlari kacak bahis