11212017Headline:
instagram takipci hilesi hakkari escort antalya escort

Un homme de 65 ans vit avec un larynx artificiel – Le Nouvel Observateur

Un homme de 65 ans vit avec un larynx artificiel

20 MINUTES/SIPA

Le Pr Debry et son équipe du service ORL des hôpitaux universitaires de Strasbourg ont réalisé cette prouesse technique en juin 2012, et c’est seulement aujourd’hui que les détails de cette intervention inédite sont révélés. Un patient français de 65 ans atteint d’un cancer du larynx a été le premier homme au monde, à se faire implanter un larynx artificiel. C’est toutefois un communiqué de presse de la société Pro Tip (fabricant de dispositifs médicaux pour les dysfonctionnements du larynx) qui révèle l’information et précise que le malade peut désormais respirer normalement, c’est à dire sans trachéotomie, cet orifice permanent à la base du cou souvent nécessaire chez ce type de patients.

Une intervention en deux temps

La première partie de l’intervention a consisté à retirer le larynx du patient, pour ensuite procéder à l’implantation du premier élément du larynx artificiel, à savoir une bague trachéale en titane. « La bague trachéale que nous avons posée vise principalement à rétablir le lien assuré normalement par le larynx entre la base de la langue et la trachée restante, faisant office de cheminée entre les deux, » précise le Pr Debry. « Du fait du type de matériau dont il est composé, la bague est capable de s’intégrer avec les tissus environnants et, par conséquent, de devenir partie intégrante de la gorge. »

Dans un second temps, quelques semaines après la première intervention, en novembre 2012, les médecins ont inséré, sous anesthésie générale mais par la bouche du patient, un dispositif amovible constitué de valves dans la bague trachéale. Ainsi assemblé, le larynx artificiel est depuis capable de reproduire partiellement les fonctions habituelles d’un larynx sain. Résultat, le patient est désormais en mesure de respirer normalement.

Plus de 1500 ablations du larynx par an en France

Pour le Pr Debry, cette intervention est l’aboutissement de plus de 20 ans de travaux de recherche. La principale difficulté des équipes de chercheurs a été de trouver les biomatériaux les plus adaptés pour remplacer le larynx. C’est finalement une association de titane solide et poreux qui a remporté le défi. « Cette 1ère chirurgicale ouvre la voie vers une procédure qui constitue une nouvelle source d’espoir pour les patients atteints d’un cancer du larynx. A terme ils pourront retrouver leur capacité à respirer, mais aussi à parler et à manger normalement, » explique Maurice Bérenger, le PDG de Pro Tip. L’équipe Strasbourgeoise ajoute qu’une étude européenne est en cours, afin de confirmer leurs premiers résultats encourageants. D’autres tests vont également avoir lieu afin de pouvoir proposer cette intervention chirurgicale à davantage de patients en routine. On estime à plus de 1500, le nombre d’ablations totales du larynx réalisées en France chaque année, dans la majorité des cas dans le cadre d’un cancer du larynx. Ces malades perdent alors leur capacité à respirer et à parler normalement. La trachéotomie définitive et dans quelques cas non cancéreux, la transplantation du larynx, sont actuellement les seules alternatives proposées à ces malades. 


Santé – Google Actualités

What Next?

Related Articles

Leave a Reply

Submit Comment

*

code

trapez sac fiyatlari kacak bahis